Menu
Septembre est maintenant parmi nous > http://www.angelicagaia.com/

Célestine

Septembre est maintenant parmi nous enveloppant de sa fraîcheur et de sa lumière les nouveaux cycles d’abondance et de transformation de l’automne. Abondance de couleurs, de transformations, de prises de conscience, de compréhension et de sa place dans le grand échiquier de l’univers et au cœur de l’humanité. L’heure est venue d’accueillir les nouvelles fréquences universelles que nous apportent l’archange Michael et les maîtres de lumière du premier rayon. Fréquences nouvelles de vérité, d’alignement, de volonté, de foi, de confiance, d’abandon, de créativité, de joie, d’harmonie, de présence, d’intégrité, de justice... Avoir confiance en ses capacités et faire de son mieux chaque jour tout en restant en équilibre.



Que ta volonté soit faite, sur terre comme au ciel disait Jésus dans sa prière au Père divin.



C’est un appel à l’abandon au divin en soi et dans sa vie. C’est un appel à être attentif à tout ce que l’on crée en pensées et en paroles, même en silence... Accueillir ces nouvelles fréquences du premier rayon avec sérénité, calme, confiance afin que les flots d’amour, de lumière et de joie de la Divine Présence de l’âme puissent couler sans obstacle et enraciner ces fréquences ascensionnelles quotidiennement.



La Volonté divine n’est pas le contrôle du divin sur soi et dans sa vie, c’est la liberté de choisir de vivre dans la joie, l’amour, la paix, l’acceptation, l’union, la grâce divine. C’est apprendre à demander et à recevoir le meilleur pour soi, s’ouvrir à son chemin d’évolution, co-créer avec le divin, devenir authentique, magnétiser de nouvelles opportunités, transcender-transformer sa personnalité et sa réalité.



Lorsqu’on devient authentique, la sincérité, l’honnêteté et l’intégrité s’activent. Quand ces qualités sont activées, l’âme aspire à plus de justice et d’équité, plus de paix et de souveraineté, plus d’amour et de liberté.



C’est une nouvelle expansion de la conscience qui s’activera tout au long du mois. Des voiles d’illusions et des mécanismes de contrôle se dissoudront sous la lumière divine. L’appel de l’âme à devenir un réceptacle vivant de lumière et d’amour ralentira, par moments, le rythme des activités afin d’apprendre à recevoir pour soi-même avant de diffuser aux autres.



Devenez ce calice rempli des fréquences nouvelles de lumière du premier rayon afin de participer activement, dans le quotidien, à l’avènement d’un monde meilleur.

En ce mois de septembre, beaucoup demandent la clarté d’esprit et de cœur. Le mantra et la méditation du mois porteront sur la paix et l’acceptation car, pour recevoir la clarté, il faut être en paix avec soi-même et avec tous les aspects de sa vie. Les émissaires des Sceaux de Vie vous invitent à marcher avec Bouddha et El Morya, à en faire vos compagnons de tous les jours. Pensez à eux comme à de grands amis que vous invitez chez vous chaque jour en compagnie de votre Divine Présence. Les trois ensembles vous aideront à avoir plus de clarté et de paix dans toutes les sphères de votre vie et en vous, avec plus de grâces. Prenez vraiment le temps de recevoir de chacun au moins vingt minutes par jour.





Les moments forts du mois de septembre :



5 septembre : arrivée des nouvelles fréquences de l’archange Michael et du premier rayon.

12 septembre : pleine lune

21-23 septembre : grande période de l’équinoxe d’automne

27 septembre : nouvelle lune

29 septembre : enracinement des nouvelles fréquences de l’archange Michael.



Les rayons archangéliques seront encore plus présents et ouvriront de nouveaux portails de lumière et d’amour afin de mieux vivre les choix de vie et d’élever la conscience individuelle et collective à l’unité divine. Ils prépareront l’ouverture des portes d’octobre. Ce sera aussi un mois de reconnaissance de la puissance de l’amour universel et de la compassion divine pouvant tout transformer et transcender dans la joie.



Vivre avec le flot de la grâce divine



Tout l’été, j’ai dû apprendre à accepter ce qui était présent, sans lutter à contre-courant ou sans forcer pour que les choses arrivent…. Dès le début d’août, il a fallu que je lâche complètement le contrôle sur certains événements et sur les désirs intérieurs de ce que je « devais » accomplir. C’était le divin féminin qui voulait prendre place et m’apprendre à vivre avec le flot de grâce divine à chaque instant, chaque moment.



Au début de juin, j’ai toujours la tête remplie de projets pour l’été mais je suis toujours déçue, ensuite, de n’accomplir que la moitié ou le tiers prévus. La raison en est simple, c’est que la moitié des projets s’inscrit dans le temps, et l’urgence projetée par la conscience masculine est tout simplement une illusion qui bloque l’énergie.



Donc, dès la fin juillet, j’ai accepté de me laisser porter par la vague de la grâce divine, pour le plus grand bonheur de mon enfant intérieur qui voulait continuer à créer ses journées dans la joie. Ainsi, j’ai eu plus de latitude pour assister ma fille qui partait étudier quatre mois à San Diego en Californie. Tout s’est débloqué pour elle en deux semaines ! Elle a reçu tous ses papiers interuniversitaires, pu faire ses choix de cours sans problème (en juillet, rien ne fonctionnait), reçu une somme d’argent inespérée par un contrat de travail, trouvé ses billets d’avion et un appartement près de l’Université. Sa colocataire lui a donné de précieux conseils pour son installation. Tout s’est enclenché vite et bien et, quand un problème semblait vouloir se poser, je lui répétais : « Il n’y a pas de problème, rien que des solutions à trouver ». Et la solution arrivait instantanément. Pas besoin d’entrer dans l’énergie du stress.



D’autres membres de ma famille et des amis ont demandé aussi mon attention et c’est là que j’ai réalisé l’importance de ne pas entrer dans l’énergie du drame ou mélodrame mais de regarder plutôt l’événement avec les yeux spirituels, l’acceptant d’abord afin de le transcender et le transformer. La détresse des proches m’affecte encore beaucoup, la peine dure, par contre, moins de temps qu’avant, parfois juste une journée. En remettant tout au cœur des Divines Présences et à la Mère divine, une grande force intérieure et un calme s’installent pour le détachement et la compassion. Je me laisse inspirer par la meilleure assistance à offrir. Faire appel au flot de la grâce divine apporte consolation, espérance, confiance, patience, clarté, et acceptation. Le cœur et la conscience se détendent, amenant le corps à s’ancrer dans la paix. Je peux remercier mon âme et mon divin féminin d’avoir insisté pour que je prenne plus de temps de vacances car cela a ouvert de nouvelles perspectives et de nouvelles opportunités de croissance ainsi que d’agréables moments créatifs avec ma fille, des amis et d’autres membres de ma famille. Cela a été une période où mon corps physique m’a demandé un peu plus d’attention aussi. Je devais lui redonner sa juste place. Il ne devait pas être le dernier à recevoir mais le premier. Le corps nous parle à sa façon, il s’agit d’être attentif intérieurement et de lui apporter ce dont il a de besoin pour nous soutenir en tout ce qu’on fait. Il a besoin de notre amour.



Vivre dans le flot de grâces, c’est vraiment apprendre à se connaître, à s’aimer et à s’accepter entièrement. On se laisse porter par les courants d’amour de la terre et de l’univers, tout simplement. On choisit la grâce divine et la joie. De cette façon, la Divine Présence peut se manifester concrètement, plus souvent, illuminant ainsi notre quotidien sur tous les plans.




Bon mois de septembre à tous ! Le ciel et la terre vous aiment.

Remplissez le formulaire ci-dessous pour contacter l'auteur de l'événement
 
Votre nom :
Votre prenom :
Votre mail :
Votre demande :
Recopiez le code dans le cadre ci-dessousCAPTCHA Image
Code

Rejoignez-nous
Pseudo Mot de passe

Vidéoconférences, CD, DVD et livres.