Menu
Spontanéité et joie > www.amourdelumiere.fr

Canalisé par Joéliah

Spontanéité et joie

Alléluia ! Alléluia ! Chantez l’allégresse car le jour de gloire arrive pour vous.

Le jour de gloire arrive pour l’humanité. Le jour n’est pas un jour mesurable, quantifiable comme le vôtre, mais cet instant, ce moment se prépare où vous allez pouvoir chanter, œuvrer dans la joie. Cette joie vous pouvez l’avoir dès maintenant dans votre cœur. Accueillez la, libérez la, mettez-la en action régulièrement, nous voyons trop souvent votre état de tristesse, votre état de doute, de peur, d’angoisse, de crainte, de souffrance, alors que vous êtes merveilleux.
Vous êtes de purs esprits de lumière qui venez sur terre apporter cette lumière.
Aussi prenez un temps chaque jour pour vous réjouir, prendre possession de cette joie intérieure.
Allégez, allégez vos pensées, vos actions, vos croyances, libérez tous ces carcans qui vous empêchent de vivre heureux.

Pour vivre la joie, appelez et épousez l’énergie christique. Epousez cette énergie de lumière, de légèreté, de bonheur.

Un état qui peut vous apporter cette joie est la spontanéité.
La spontanéité est toute naturelle et est ouverte à tout ce qui peut justement activer le meilleur dans tout ce que vous faites.
En étant spontané vous n’êtes pas dans l’attente, vous n’êtes pas dans une attente de choses prévisibles, prévues que vous aimeriez avoir. En étant dans cette spontanéité vous accueillez toujours le meilleur, vous accueillez ce qui vient et vous élevez vibratoirement ce qui se fait.
La spontanéité est un grand cadeau, elle vous permet d’apporter cette joie dans tout.
Elle se rime, elle se conjugue avec simplicité. La simplicité vous permet d’accueillir la vie telle qu’elle se présente au moment où elle se présente.
La simplicité n’a pas besoin de dorure, n’a pas besoin de rentrer dans certains critères qui font que vous pensez que c’est meilleur que d’autres, que vous ne méritez pas.
La simplicité comme la spontanéité est un état naturel de la vie.
Vivez, courrez, acceptez, acceptez ce brin de folie qui parfois peut vous faire du bien.
Sortez des clivages, des obligations de votre société, d’être habillé de manière triste pour travailler, alors que vous avez envie de porter des couleurs.
La société vous oblige à porter des couleurs sombres et vous aimeriez être en couleur vive par exemple ? Eh bien osez le vivre, osez vous nourrir de toutes ces couleurs chatoyantes, même en hiver, même en automne, dans vos pays vous êtes souvent entourés de noir, de couleurs sombres. La lumière ne passe pas à travers ces couleurs sombres, elle est absorbée.
Prenez des formes aussi originales, et alliez légèreté et souplesse.
Observez combien il est beaucoup plus facile d’être dans le mouvement de la vague, que d’être dans des arêtes, des rochers.
Observez combien le vent qui souffle prend des formes arrondies et suit les contours des faîtes.

Si vous êtes spontanés, vous êtes comme la vague, vous êtes comme cette eau qui suit le mouvement et qui ne se fait pas arrêter.

La rigidité est une expérience, mais c’est une expérience souvent qui fait mal.
C’est une expérience bien souvent qui vous apporte des difficultés. « Si c’est ainsi ce n’est pas autrement », et vous restez dans des carcans que vous ont donné vos parents, la société, la religion, votre travail, vos habitudes, vos études. En libérant tous ces carcans mais en gardant l’essentiel du travail bien fait, de l’amour, de l’amitié, de la simplicité, vous rentrez dans cette euphorie qui permet d’aller de l’avant et de vous sentir joyeux.

La joie, l’enthousiasme, la spontanéité, la simplicité sont des qualités à développer pour pouvoir émerveiller votre vie. Redevenez comme des enfants, des enfants qui s’émerveillent pour une bulle de savon qui s’élève, qui s’élève…
Combien d’adultes regardent cela avec mépris ?

R redevenez cet enfant qui joue, qui joue avec les éléments, qui observe, qui rit sans forcément avoir de grandes raisons de rire.

C’est cette joie qui va vous apporter la souplesse, parce que dans votre rigidité, dans votre besoin de contrôler, dans votre désir que l’autre soit parfait, dans votre désir d’être parfait ou de répondre à ce que vous croyez qui va vous apporter le bonheur, en réalité vous êtes dans une prison, avec des barreaux parfois en or, mais des barreaux. Barreaux de vos convictions, barreaux de vos souffrances, barreaux de vos rancunes, barreaux de votre intransigeance.
Vous êtes dans cette prison.

Bien souvent vous mettez vos enfants dans la même prison que vous.
Vous mettez votre conjoint dans la même prison ou encore votre famille, vos parents, vos partenaires.
Cassez, sciez vos barreaux, vivez la liberté d’être.
Soyez heureux de vivre, de respirer librement. Arrêtez de vous mettre des barreaux qui vous enchaînent, qui vous enferment dans des habitudes qui vous rendent malades, qui vous font souffrir, qui détruisent votre corps.

En étant le plus spontané, joyeux, libre possible, vous allez vous ouvrir à la multidimensionalité de l’univers et entrer dans sa joie permanente. Vous écouterez le chant des étoiles, vous verrez la beauté de tout ce qui existe dans l’univers, de ces constellations étoilées, lumineuses, colorées.

Vous avez souvent l’impression que votre univers est sombre, vide. Sachez qu’il est vraiment merveilleux, coloré, riche, en parfait mouvement et en parfait accord, un élément avec l’autre, une partie avec l’autre partie.

Vous avez en vous de réelles possibilités, vous avez en vous des possibilités infinies. Il suffit de les manifester et le plus simple pour les manifester, c’est de s’ouvrir à cette joie permanente.

Vivez comme des enfants, aimez comme des enfants, soyez heureux comme ces enfants.
Pas des enfants battus, pas des enfants qui souffrent, pas des enfants enfermés derrière leurs jeux virtuels, de vrais enfants libres.

Rappelez vous quand vous sortiez de la cour de l’école pour la récréation. Lorsque la cloche sonnait, vous partiez en courant, et là, vous retrouviez les amis que vous aviez. Vous courriez, vous sautiez, vous criiez. C’est cela qu’il vous faut retrouver, cette âme d’enfant joyeux, heureux
Osez manifester cela dans l’infini.
Ne vous laissez pas freiner toujours par les obligations, le regard des autres, ou l’idée « cela ne se fait pas à notre âge ».
C’est ce que vous avez à l’intérieur de vous.

Redevenez vivants, vivants de joie, vivants de gloire, vivants de simplicité, d’authenticité, de spontanéité. Observez l’enfant qui est là comme un maître pour vous, prenez modèle.
C’est ainsi que vous pourrez vraiment vivre cette vie avec allégresse, telle que nous vous la souhaitons, nous les anges de la joie.
Soyez le plus joyeux, heureux possible.
Alléluia, alléluia, alléluia !

Canalisé par Joéliah
Le 19 septembre 2010
Vous pouvez diffuser sans couper et en gardant la source y compris cette ligne, merci.

Remplissez le formulaire ci-dessous pour contacter l'auteur de l'événement
 
Votre nom :
Votre prenom :
Votre mail :
Votre demande :
Recopiez le code dans le cadre ci-dessousCAPTCHA Image
Code

Rejoignez-nous
Pseudo Mot de passe

Vidéoconférences, CD, DVD et livres.